Lectures de novembre 2019

    La Belle Sauvage – Philip Pullman

Dire que j’avais ce roman depuis sa sortie, sans avoir pris le temps de le lire ! La Belle Sauvage de Philip Pullman est le premier tome de la Trilogie de la Poussière, qui fait suite à la série A la croisée des mondes. Le second tome sort d’ailleurs en février 2020.

La Belle Sauvage, toutefois, se situe avant le début des Royaumes du Nord, peu après la naissance de Lyra (on en voit un bref extrait au tout début de la série télévisée), où le bébé se retrouve confié à un couvent. On suit les aventures de Malcolm, fils d’aubergiste, où le jeune garçon entend et voit passer bien des gens singuliers. C’est alors qu’il apprend l’existence de Lyra, se prend d’affection pour elle. Mais l’autorité du Magisterium rôde déjà. En compagnie d’une autre employée de l’auberge, Alice, il embarque avec Lyra sur son canot, la Belle Sauvage, afin de protéger le bébé…

Ce roman, c’est le plaisir de replonger dans l’univers de Philip Pullman, après plus d’une décennie d’attente. C’est le plaisir d’en savoir plus sur les daemons, les âmes des personnes se manifestant sur la forme des animaux, le plaisir de découvrir de nouveaux héros, encore enfants, mais au courage et aux convictions loyales, indéniables. C’est découvrir de nouvelles facettes bien étranges de cet univers steampunk, avec une traversée maritime quasiment surnaturelle, c’est retrouver, brièvement, Lord Asriel et Marisa Coulter, avant qu’on ne les croise dans les Royaumes du Nord. C’est s’émerveiller et s’agacer du caractère déjà bien présent et un peu dédaigneux de Lyra, rencontrer d’autres organisations secrètes, voir des noms familiers ressurgir ici et là. Inutile de nier le grand plaisir de cette lecture, de retrouver ce monde si familier à mon enfance, et d’y retrouver les mêmes thématiques, toujours aussi puissantes : l’amitié, l’innocence devenant expérience, le despotisme, des relations familiales bien ambiguës entre parents et enfants, le symbole de la Poussière… C’est traverser un récit aux apparences parfois trompeuses, aux personnages quelquefois déconcertants, mais toujours sous le signe de l’aventure et de la quête initiatique, le tout avec une narration encore plus fluide et entraînante que dans ses autres romans. Et un côté féerique qui fait parfois froid dans le dos…

Blacksad, tome 1 – Juan Diaz Canales & Juanjo Guarnido

Blacksad est une lecture familière, car j’ai déjà lu le premier tome au moins deux fois – sans à chaque fois continuer dans ma lancée de lire tous les autres tomes. Cette fois sera certainement la bonne ! Dans la bande dessinée espagnole Blacksad, tous les protagonistes sont personnifiés en animaux, donnant à voir une faune profondément vivante, tantôt très humaine dans ses attitudes, tantôt très animale. Bien des expressions des personnages sont tellement bien rendues, et il est impossible de ne pas être fasciné par la qualité du dessin, par les multiples détails de chaque case.

Blacksad, c’est aussi le nom du héros, un détective privé, qui se met en tête de faire justice en découvrant le meurtre de son ancienne maîtresse. Enquêtes, bagarres, réflexions se mêlent, sans jamais oublier un regard perçant sur la société qui entoure ce détective chat, parfois aussi ironique que brut de décoffrage, et terriblement attachant. L’intrigue policière est très bonne, même si je ne le cache pas, ce sont surtout les dessins et les personnifications des hommes en animaux qui me charment dans cette bande dessinée, renvoyant chacun à leur nature profonde.

Didier la 5e roue du tracteur – François Ravard, Pascal Sabaté

Dans un total autre genre, celui de la bande dessinée champêtre un peu comique, j’ai lu par hasard Didier, la 5e roue du tracteur. L’intrigue se passe dans un petit village de paysans, où Didier (alors désespéré de n’avoir jamais trouvé de femme à aimer) et sa sœur s’occupent de leur ferme. Quand l’un de leurs voisins vend sa ferme, Didier ramène l’homme au lieu de la moissonneuse qu’il devait acheter. Commence alors la cohabitation de ces trois personnages auxquels on s’attache vite, tant dans leurs maladresses, dans leurs travers ou leur gentillesse. Leur évolution se fait au fil des pages, les amenant à une situation finale bien différente de leur postulat de départ. Cette bande dessinée ne me restera sans doute pas en mémoire, mais elle a été un moment de lecture agréable, à la fois réaliste dans son traitement des personnages, de la dure vie rurale, et pourtant avec toujours de l’espoir et de l’humour.

Dans la forêt – Jean Hegland

Dans ce premier roman américain, Nell et Eva, deux sœurs, vivent ensemble dans leur maison. Peu à peu, on se rend compte que leur père est décédé ; que le monde autour d’elles s’est effondré, et qu’elles doivent désormais vivre seules, près de cette forêt qui entoure leur maison, à cinquante kilomètres de la plus proche ville. La société s’est effondrée lentement, de crise en crise, jusqu’à ce que les communications, l’électricité, les transports, plus rien ne fonctionne. Les deux adolescentes apprennent à vivre en autarcie, se reposant sur ce qui reste dans leur maison, sur ce que leur a appris leur père. Mais au fil du roman, on trouve aussi l’évocation de leur passé, de leurs rêves d’avenir, et surtout, le lien profond et puissant qui unit ces deux sœurs, presque seules au monde.

Dans la forêt est un roman dont on ne ressort pas tout à fait indemne. Il agrippe et entraîne le lecteur dans son apocalypse si réaliste et si lente, qu’elle passe presque inaperçue pour les personnages. On est, comme les sœurs, absolument hanté et fasciné par cette forêt protectrice et dangereuse qui entoure la maison ; on se glisse dans leur quotidien devenu précaire, composé de tâches de cuisine et de jardinage, et puis de lecture (pour Nell) et de danse (pour Eva), chacune espérant tout de même retrouver un jour la voie de l’université, ou de l’école de danse. Tout ce quotidien m’a passionné, cette détermination des deux sœurs à vivre et à espérer, tout autant que l’amour profond qu’elles se portent, bien qu’elles aient chacune leur caractère. Et au-delà de ces personnages, il y a aussi toutes ces scènes de forêt et de nature qui entraînent l’esprit au loin, qui font respirer une autre atmosphère. L’autrice a une puissance narrative entraînante, qui fait que j’ai bien peiné à poser le livre, tant je voulais savoir le dénouement final pour ces deux héroïnes finement écrites. Un roman véritablement poignant et qui touche au coeur…

Les fiancés de l’hiver – Christelle Dabos

Là encore, il s’agit d’une relecture, à l’occasion de la sortie du 4e tome de la saga La Passe-Miroir, enfin ! Je vais pouvoir enchaîner avec les suivants, en restant ainsi plongée dans le fantastique univers d’Ophélie. Dans ce monde de fantasy à l’ambiance victorienne, les cités reposent sur des arches, chacune étant dirigée par un Esprit de famille, une sorte d’ancêtre divin. Et quand Ophélie est obligée de quitter Anima, c’est pour aller sur une toute autre arche, où les complots, manigances et meurtres entre familles opposées font partie du quotidien. La jeune fille, qui tenait un musée, est dotée de deux pouvoirs : passer d’un miroir à un autre pour se déplacer, mais aussi lire le passé des objets qu’elle touche. Deux dons qui lui seront utiles dans sa nouvelle arche, bien qu’il ne soient pas vraiment pertinents pour résoudre une autre énigme : celle du mari auquel elle est promise par devoir, Thorn, un intendant tout en distance, froideur et taciturne.

La Passe-miroir est une de ces sagas fantasy jeunesse qui possède le même charme qu’Harry Potter. A la première lecture, il m’était impossible d’arrêter de lire, tant j’étais embarquée dans ce fantastique univers aux intrigues douteuses, charmée par l’ambiance, l’écriture recherchée de l’auteure ou encore l’opposition entre Thorn et Ophélie, ainsi que les personnages secondaires. Pour cette relecture, j’ai cru au début que le charme n’allait pas opérer une deuxième fois… C’est ça, oui ! Il n’a fallu que quelques chapitres pour rembarquer dans cet univers merveilleux, pour retrouver tous ces sous-entendus de la cour digne d’une autre époque, pour observer l’évolution des personnages, ou pour rire encore devant les attitudes de ce Thorn qui aurait de quoi être un Javert junior.

Alice au pays des merveilles – David Chauvel, Xavier Collette

Dernière lecture : une bande dessinée adaptant Alice au pays des merveilles, un de mes contes favoris. Bien loin de l’ambiance Disney ou Burton, cette version se révèle sombre, avec des tonalités grises et vertes, jamais véritablement de couleurs vives. Par ce choix de nuances, par les épisodes choisis, les expressions d’une Alice aussi impressionnable que parfois critique, le conte de Lewis Carroll ressort avec toute son ironie, toute son absurdité. L’adaptation n’est pas fantaisiste, mais plutôt décalée, tournée vers ce petit malaise que bien des lecteurs ressentent en lisant le conte original. On a pitié pour cette Alice qui est véritablement entourée de fous, et qui essaye tant bien que mal de se frayer un chemin à travers tous ces personnages qui ne prêtent parfois que bien attention à elle. On retrouve tous les épisodes les plus connus de l’histoire, de la partie de croquet de la Reine (très ambivalente et menaçante ici), jusqu’à la course sur l’île avec les animaux, en passant par la duchesse, le chat du Cheshire et le chapelier. Voilà une adaptation qui reprend avec brio l’esprit de l’oeuvre d’origine, tout en gardant sa personnalité et ses couleurs propres.


20 réflexions sur “Lectures de novembre 2019

  1. Magnifique sélection !! Tu me rassures pour le Pullman, j’avoue que je craignais qu’il n’ait plus la même magie que les Royaumes du Nord… Il faudra vraiment que je le tente, dans ce cas.
    Je partage évidemment ton avis pour Dans la forêt et la Passe-Miroir !!

    Aimé par 1 personne

    1. J’y ai cru aussi au début, j’en avais peur, je doutais un peu en commençant…et puis quand tout s’accélère dans l’action, ça devient aussi passionnant ! (Même si Lyra et Will sont indetronables bien sûr). J’ai hâte de lire le 2e tome où Lyra est ado !
      Oui Dans la forêt et la Passe miroir valent définitivement le coup. Merci de ton commentaire 😊

      Aimé par 1 personne

  2. Ado, j’ai adoré des romans de Philip Pullman et il y a plusieurs mois j’ai lu La Belle Sauvage. Comme d’habitude je suis émerveillée par l’univers magique créé par l’auteur 😍 Je suis d’accord, c’est une une lecture incontournable pour les fans du cycle À la croisée des mondes ! Il me reste encore la série télévisée à découvrir 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, l’univers de Pullman est vraiment unique et particulier ! J’ai tellement hâte de découvrir le tome 2…quant à la série télévisée, tu verras, elle est fidèle tout en se renouvelant, ça devrait te plaire ! Le casting est superbe notamment.

      Aimé par 1 personne

    1. Blacksad est une merveille à lire, j’aime beaucoup cette ambiance roman policier noir, et aussi ces personnages-animaux si détaillés ! Oui, je suis au courant pour le jeu, d’ailleurs je repensais qu’il sortait et du coup ça m’a motivée à relire toutes les BDs. Je pense que je me laisserai tenter par le jeu à un moment ou à un autre !

      J'aime

  3. Je n’ai pas autant apprécié que toi La Belle Sauvage que j’ai trouvé inégal et un peu trop « facile » (tant dans la narration que dans la résolution des personnages), mais je suis quand même contente de savoir que le prochain sort bientôt (même si je ne précipiterai sûrement pas dessus…). (J’ai tellement hâte de voir la série par contre !)
    J’ai envie de lire Blacksad depuis des années ! On les a à la bibliothèque donc peut-être que ce sera enfin pour bientôt ! En tout cas, ce que tu en dis donne envie !
    Dans la forêt ! ♥ Ce livre a été un immense coup de coeur. Tu en parles vraiment bien. Son atmosphère m’a happée, j’ai été envoûtée d’un bout à l’autre par ce récit magnifique.
    Ahah, oui, impossible de résister à la Passe-miroir ! Je suis en plein dans le 4 et je suis trop curieuse de connaître la fin. J’échaffaude mille hypothèses, mais je suis sûre d’être à côté de la plaque et que quelque chose m’échappe ! (Excellente, et tellement juste, la comparaison avec Javert !)
    Je ne connaissais pas la BD d’Alice au pays des merveilles, mais elle m’intéresse, tiens ! Ce que tu en dis a tout pour me séduire. (En plus, j’aime beaucoup les dessins de Xavier Collette, mais je ne connais pas du tout son travail en bande dessinée !)
    Super bilan ! Tiens, c’est rare que je connaisse autant de livres en venant par chez toi, d’habitude je n’ai rien lu. Il y a beaucoup trop de points d’exclamation mais tes lectures m’ont enthousiasmée.
    Passe un bon mois de décembre et régale-toi avec la suite de La Passe-miroir !

    J'aime

    1. Je comprends ce que tu veux dire pour La Belle Sauvage ! Je l’ai aimé, certes, mais pas autant que la première trilogie. Et c’est vrai qu’il prend son temps pour s’installer au début. Après, c’est dur de passer après Lyra et Will, c’est certain…mais j’ai été fascinée par bien des détails en arrière-plan, la présence du Magisterium, les apparitions surnaturelles, revoir certains personnages… tout en admirant le courage des deux héros. Je pense que le second tome, qui normalement est avec Lyra, plaira sans doute davantage. (et la série est vraiment bien, même avec quelques petits instants de mou ici et là <3)
      Blacksad est une belle lecture, je te souhaite de la découvrir avec plaisir ! L'avantage est que la série est finie, au moins. Ah tu es déjà en plein milieu de la Passe-Miroir 4, quelle chance ! Je vais bientôt attaquer le tome 2 ! (je n'avais pas lu le 3, juste le 1 et 2) J'espère que c'est toujours aussi bien…et je pense que oui on aura de quoi être surprises, l'auteure a bien réussi à ménager ses effets jusqu'à maintenant. Et j'ai toujours vu Thorn comme un Javert junior…quelle rigueur et rigidité, toujours à consulter sa montre, à compter le temps, à faire son taiseux, à être détesté de la plupart…il me fait toujours rire dans sa manière d'être si décalé du reste. En tout cas bonne lecture de la Passe-Miroir, toi aussi ! ^^ Profite de cet univers jusqu'au bout !
      Et heureusement qu'il y a des bilans où nos lectures se croisent un peu plus ! Je suis ravie que certaines te tentent.

      Aimé par 1 personne

      1. Je crois en effet que A la Croisée des mondes avait mis la barre très très haut et suscitait beaucoup d’attentes pas forcément évidentes à satisfaire. Ça n’a pas été une mauvaise lecture au contraire, il y a aussi des choses que j’ai beaucoup aimé, mais je l’ai trouvé moins original et moins profond que la première trilogie.

        Oui, je l’ai achetée ce week-end sans hésiter ! ^^ En tout cas, j’en reparlerai volontiers avec toi quand tu auras avancé dans ta lecture !
        C’est tout à fait ça. Et il est poussé par un sens aigu de la justice, des faits, qui rappelle aussi Javert !

        Aimé par 1 personne

  4. J’ignorais que l’univers de La Croisée des Mondes avait été décliné dans d’autres histoires. Je n’ai lu que le un de toute façon, au lycée, donc j’ai pas mal de retard à rattraper. Si du moins, je me retrouve ou me reconsacre du temps pour lire… J’ai lu les deux premiers tomes de Blacksad, c’est vrai qu’on est surtout marqués par la qualité des dessins et de la narration, plus que par l’intrigue elle-même. On ne me retirera d’ailleurs pas de la tête que c’est vraiment trop court. Quant aux autres, je ne connais pas, mais Les Fiancés de l’hiver et l’adaptation d’Alice sont intriguants.

    J'aime

    1. Il y a eu aussi deux petites nouvelles : Lyra et les oiseaux (qui se passe après le tome 3), et Il était une fois dans le Nord (qui raconte la rencontre de Iorek l’ours en armure et de Lee Scoresby). Mais cette trilogie de la Poussière a mis 15 ans avant de paraître, on l’a attendu longtemps ! Et je suis sûre que l’entièreté de la trilogie te plaira, quand tu auras le temps de lire ! Oui, Blacksad est très court, je regrette qu’il n’y ait que 5 tomes d’ailleurs… Pour les Fiancés de l’Hiver, Thorn est dans le type de personnages que tu aimes. red

      J'aime

  5. Que de jolies lectures en ce mois de novembre ! J’ai très envie de m’attaquer à La Belle Sauvage aussi, mais je dois d’abord m’attaquer à l’entièreté de la trilogie de Pullman que j’ai recommandée il y a peu. Je n’ai lu que le tome 1, et ce il y a des années… La série de la BBC me donne très envie de ré-entreprendre sérieusement la lecture !
    Quant à Blacksad, je n’ai jamais tenté, mais ce que tu dis me donnes bien envie…
    Et puis, la Passe-miroir… ! Quelle lecture délicieuse ! Et la rigidité du caractère de Thorn, qui est hautement jubilatoire parfois… J’ai le tome 4 posée sur le dessus de ma PAL, et je meurs d’envie de le commencer… ! J’achève d’abord le très intéressant « Cité 19 » de Stéphane Michaka, qui est une excellente surprise, du reste.
    « Dans la forêt » de Jean Hegland me fait penser par son côté post-apocalyptique au « Mur invisible » d’une auteure allemande dont le nom m’échappe et que j’ai lu durant l’été… J’ai l’impression que ce genre de thématique commence à devenir récurrent dans la littérature ces temps-ci… C’est symptomatique de l’époque dans laquelle nous vivons, dirons-nous. Quant à la BD « Alice », je l’avais vu dans les rayons de la librairie, et j’avais d’ailleurs pensé à toi en le voyant. L’album m’avait paru très beau… Excellent mois en tout cas !

    J'aime

    1. Bon, mon coeur va tout d’abord à la série entière de A la croisée des mondes, avant la Belle sauvage, même si ce dernier est une très bonne lecture ! Je pense que tu aimerais l’entièreté de la trilogie. Mrs Coulter est fascinante, il y a des pans passionnants, j’adore les personnages de Lyra et Will…et je pense que tu connais le Paradis Perdu de Milton, tu y verras bien des références, à commencer par le titre original ! Par contre, tu remarqueras vite qu’ils ont intégré, dans la saison 1, des choses du 2e roman (non sans déplaisir : Lord Boreal est un excellent enrichissement notamment).
      Blacksad est vraiment très sympa à lire, et génial au niveau de ses dessins. Les scénarios sont d’ailleurs très roman noir américain ou film noir, ça s’en rapproche beaucoup…
      Je ne peux que te rejoindre pour la Passe-Miroir 😀 J’avais entendu parler de Cité 19, je viens de regarder, c’est déjà intriguant de voir que ça mélange des gens très différents…tu me diras ton avis complet !
      Le Mur invisible de Marlene Hausfold, quelque chose comme ça ! Je l’ai lu aussi il y a quelques mois, ça m’avait paru comme une sacrée allégorie de la bombe atomique, très intérieur, mais aussi très intriguant à lire. C’est vrai, beaucoup de post-apo dans les univers littéraires en ce moment…ça reflète nos peurs actuelles malheureusement. Le genre ne me dérange pas, mais on le voit beaucoup. Alice était très joli, en effet, bien dans l’ambiance parfois morbide et sinistre du conte de Carroll…
      Le mois de décembre est déjà beaucoup moins prolifique en lectures ahaha ! Merci de ton passage Clelie !

      J'aime

  6. Alors déjà, je suis trop contente de lire ton avis sur Dans la forêt de Jean Hegland qui fait parti de mes lectures coup de coeur 2019 également 😀
    Ensuite, tu me donnes, TRES TRES ENVIE de me lancer dans La Belle sauvage alors que j’avais peur de me lancer et d’être déçue… De pas m’attacher autant aux protagonistes, de pas retrouver l’univers qui m’avait tant plu gamine…Franchement, là j’ai très très hâte qu’il sorte en poche pour me le procurer fissa ! 🙂
    Après tout le tapage qu’il y a eut autour de la Passe-miroir, j’ai EVIDEMMENT très envie de découvrir cette saga par moi même et ton avis fini de me convaincre!! A « Harry potter » j’étais convaincue 😛
    Mais je pense attendre un peu avant de m’y mettre histoire de pas y mettre trop d’espérance et de pas être déçue hihi

    En tout cas, très beau bilan de 2019 ! Je n’ai pas eu le courage d’en faire un de mon côté aha

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, Dans la forêt a été vraiment une découverte poignante, heureusement que je m’y suis lancée ! Ça aurait été dommage de passer à côté.
      Après, pour la Belle sauvage, ça reste inférieur à la trilogie A la croisée des mondes (comment le surpasser, de toute façon ?) mais, oui, on retrouve l’univers, les personnages sont bien travaillés et il y a des thématiques, références, bien abordées, ainsi qu’un côté surnaturel qui m’a bien plu. C’est différent, mais plaisant à lire !
      Pour la Passe-Miroir, j’en suis au tome 3, je suis toujours charmée, et je ne peux que t’encourager à lire la saga ! Mais je comprends que tu veuilles laisser retomber l’effet médiatique : ça permet d’avoir moins d’attentes, et du coup, de davantage apprécier l’oeuvre. Mais je suis sûre que tu prendras plaisir à la lire, quand tu le choisiras ! Merci pour tes mots 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Je lorgne dessus à chaque passage en librairie, faudrait que je laisse sa chance à cette autre saga de Pullman et que je me laisse replonger dans mon enfance 😀

        Ouiiiii voilà, on se comprend! Et puis l’aspect « c’est aussi bien qu’Harry Potter » me fait placer la barre haute vue que, comme beaucoup, HP est LA saga de mon enfance ^^

        A bientot sur la blogo 🙂

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.