Lectures de décembre 2020

Le mois de décembre a continué en petites lectures, pour finir l’année. J’ai également profité de voir la saison 2 de His Dark Materials pour relire La Tour des Anges de Philip Pullman, dont je vous invite à retrouver une analyse ici, plutôt que de le « critiquer » une deuxième fois.

DIE, tomes 1 & 2 – Kieron Gillen & Stéphanie Hans

Dans DIE, un groupe d’adolescents se lance dans un jeu de rôle, où ils se retrouvent aspirés pendant deux ans. Seuls cinq d’entre eux en ressortent, non sans des séquelles physiques et mentales. Vingt ans plus tard, en retrouvant le dé du joueur manquant, ils basculent à nouveau dans cet univers de fantasy aux règles originales et mortelles…

J’avais déjà dit tout le bien que je pensais des premiers tomes de The Wicked + The Divine, comics créé par Kieron Gillen. Et cette nouvelle série, co-créée avec Stéphanie Hans, est toute aussi fascinante, voire peut-être encore plus touchante. Avec ces personnages en crise de la quarantaine, empêtrés dans des vies plus ou moins heureuses, les deux auteurs nous font toucher à quelque chose de précieux pour tout lecteur : le rapport que l’on entretient avec la fiction, avec l’imaginaire, ce qu’on y trouve, ce qu’on y laisse, ce qu’on y transpose. Ce n’est pas qu’une sorte de partie de Jumanji où les héros endossent des rôles volontairement détournés de la fantasy traditionnelle, c’est aussi un hommage à l’art et son utilité, à ce qu’il nous fait ressentir. En parallèle de l’aventure épique proposée, visant à faire retrouver aux héros le chemin du retour dans un univers où ils affrontent les marques de leur passé, on voit et confronte la psychologie de chacun. Il n’y a que dans cet univers que Ash, voix narratrice, s’autorise à être transgenre, par exemple ; Matthew y fait de sa tristesse une arme impitoyable ; Chuck y trouve la gloire absolue dont il rêve dans la réalité, tandis que d’autres aspirent surtout à retrouver leur vie du monde réel et leur famille. Avec bien des thématiques, sans compter l’apparition de grands artistes en tant que Maîtres de certains royaumes (J.R.R. Tolkien, Emily Brontë), DIE se lit à toute allure et avec curiosité, avec admiration aussi devant l’univers créé et les magnifiques dessins.

El libro de Filipo – Pedro Alonso O’Choro

Dans ce qui est à la fois un récit esotérique et un roman initiatique, Pedro Alonso parle des régressions qu’il a fait vers ses vies antérieures, et plus particulièrement sur celle de Filipo, un jeune soldat romain qui se retrouve déchiré entre sa loyauté envers l’Empire et envers un homme, Yilak, capable de transformer le sens de son existence.

Que l’on croit aux régressions, vies antérieures ou à toute forme d’esotérisme, ce n’est pas vraiment le propos de l’auteur, comme il le souligne lui-même. El libro de Filipo est surtout un récit initiatique, une sorte de fable où le héros apprend à se connaître lui-même, à se défausser de ce qu’on lui a enseigné, parfois à tort, pour trouver ce qui fait véritablement sens pour lui dans l’existence. Le serviteur de l’empire, qui se laissait porter souvent par une rage inexplicable, trouve enfin une sorte d’apaisement et de réponse en rencontrant Yilak, un chaman capable de percevoir le monde invisible et les esprits. La relation entre les deux personnages est passionnante, d’ennemis vers amis, pour être presque des frères là où ils auraient dû être antagonistes. Le livre est, en ce sens, un bel exemple du changement qui peut se produire en soi en rencontrant la bonne personne, à condition de faire d’un tel enseignement son propre chemin, et de vaincre les difficultés par soi-même. En mélangeant paraboles et images familières des religions, le récit est loin de se faire seulement esotérique, arrivant à aborder des thèmes universels et à montrer comment un homme peut changer au cours de son existence.

The Labyrinth by Simon Stålenhag - Free League PublishingThe Labyrinth – Simon Stalenhag

Beau-livre, récit graphique, The Labyrinth propose le récit de deux scientifiques partant explorer les terres d’une cité depuis longtemps tombée en ruines, dans un futur dystopique. Un enfant les accompagne, silencieux. Mais les ruines recèlent bien des secrets qui vont finir par ressurgir, et des ennemis rôdent.

Après les trois livres portant sur l’univers du Loop (ayant donné lieu à une série télévisée), The Labyrinth part dans un autre monde, plus futuriste, post-apocalyptique, désertique. Les magnifiques dessins qu’il propose racontent autant que les mots, imposant une histoire, un univers, une ambiance, des personnages figés et pourtant expressifs dans leur solitude, leur silence. Même s’il est moins marquant que Tales from the Loop, The Labyrinth propose une histoire de science-fiction dont on ne voit pas la fin venir, aussi belle à regarder que sa conclusion est cruelle. Entremêlant encore une fois une esthétique passée et une autre plus futuriste, l’auteur fait plonger dans un avenir alternatif sombre, qui paraît sans espoir, qui s’est bâti sur de terribles événements. Et pourtant, on y trouve encore de l’humanité, une sobriété propre à la manière de raconter de Simon Stalenhag, laissant le lecteur interpréter les suggestions posées par les mots ou diffusées par le dessin, le laissant entrer dans un autre univers dont la beauté et la déchéance marquent.

Vanda – Marion Brunet

Vanda élève seule son fils de six ans, dans une cabane au bord d’une plage de Marseille. Elle oscille entre l’école où elle emmène Noé, son travail de femme de ménage dans un asile, les fêtes enivrées sur la plage. Et puis la solitude, la difficulté d’une vie précaire. Jusqu’au moment où Simon, le père de Noé, revient, et découvre l’existence de ce fils…

Roman noir, Vanda est un livre qui laisse une trace dans le cœur, pas forcément la plus agréable. Même si j’avais entendu parler en bien du roman, je ne m’attendais pas à être ainsi happée par la vie de l’héroïne. Sa difficulté à joindre les deux bouts, son caractère dur et rude à la fois, tendre pour son fils, mais avec cette carapace impénétrable dont elle enveloppe son noyau familial, faisant de Noé sa priorité, protégeant ses secrets et son existence avec une force presque cruelle. Alors, quand Simon essaye de récupérer le temps passé, d’approcher son fils, la mère devient agressive, impitoyable. Vanda est une personnalité forte, un sacré caractère, tout enrobé de dureté pour mieux cacher les blessures, puisant ses espoirs et sa force face à l’horizon de la plage, rêvant d’une meilleure vie tout en acceptant – se résignant parfois – au présent. Le style de Marion Brunet nous martèle et nous emmène dans l’esprit de cette femme avec brio, nous en proposant un portrait sans fard, difficile mais terriblement attachant en même temps, avec une lumière sombre qui emporte tout, qui emporte à la lecture aussi. Vanda est excessive, folle parfois, terrible dans ses actes et audacieusement honnête dans ses mots, mais toujours avec un peu d’espoir, quelques instants lumineux et humains au milieu de sa précarité et d’une ville laissée à l’abandon social. Un superbe roman qui reste en tête.


12 réflexions sur “Lectures de décembre 2020

  1. Dis donc, tu es tombée sur des pépites ce mois-ci 🙂 Tout me fait très envie, après t’avoir lu ! Je ne connaissais aucun de ces titres, mais les résumés et surtout tes retours me rendent très, très curieuse. Toujours de bons conseils par ici ! ❤ Toute belle année à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Oh, je ne savais pas que la saison 2 de His Dark Materials était sortie ! Non pas que je vais me jeter dessus, ça me conforte simplement dans mon idée d’attendre que tout soit sorti avant de la commencer (vu que je procrastine depuis la sortie de la saison 1, un peu plus, un peu moins…).
    DIE me fait bien envie (tu en avais déjà parlé, non ?), tout comme The Labyrinth qui me semble très intrigant et original. Et je n’avais pas entendu parler de ce titre de Marion Brunet, mais connaissant cette autrice, ça ne peut que me donner envie ! Et ton avis ne fait que renforcer cette première impulsion ! Rah, tu es beaucoup trop convaincante pour mon bien !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, tout est sorti dans la saison 2 de His Dark Materials, j’ignore quand nous aurons la troisième ! A toi de voir pour quand tu voudras commencer 😀
      Oui, DIE est dans mes coups de coeur de l’année en effet ! Simon Stalenhag a vraiment un univers graphique particulier, sans forcément lire les ouvrages, je te conseille de taper son nom avec « tales from the loop » sur google images, tu vas voir, ses peintures sont d’une beauté et d’une étrangeté.. Je ne connaissais pas Marion Brunet avant, mais Vanda me faisait de l’oeil après de très bonnes critiques, et ça m’a donné aussi envie de lire son western pour ados ! Visiblement, elle fait de très beaux personnages féminins. Je te rassure, toi aussi à travers tes articles tu donnes envie de plein de découvertes !

      Aimé par 1 personne

      1. Oh, oui, j’aime beaucoup ce que fait Simon Stalenhag à première vue, je vais creuser un peu ça ! Merci pour la découverte !
        J’avais aussi adoré son Dans le désordre qui m’avait foutu une petite claque et qui fait partie de mes Exprim’ préféré.

        Aimé par 1 personne

  3. Je profite de cet article pour te remercier encore pour le livre de Pedro Alonso et sa traduction. C’est vraiment un cadeau de fou, avec la traduction et tout. Et je suis ravie qu’il t’ait plu. Ton retour donne envie. Je pense que je me plongerai dedans dès que j’aurai fini mon marathon Dragon Ball^^

    Aimé par 1 personne

    1. Je t’en prie, je suis tellement contente que cela t’ait plu ! Et même si traduire n’était pas toujours aisé, l’intrigue était parfois si prenante qu’en rentrant le soir, je n’avais qu’une envie, savoir ce qui se passait ensuite, et ça me motivait tout autant que le cadeau pour toi ! J’espère que cela te plaira autant qu’à moi, même si ce n’est pas dans nos genres de lectures habituelles. ❤

      Aimé par 1 personne

  4. Apparemment mon premier commentaire était pas parti 😦
    Du coup, merci pour la découverte de Simon Stalenhag, ca a juste l’air génialissime! Dommage que ses textes aient l’air compliqués à trouver, j’aurais beaucoup aimé voir l’intérieur, il y a l’air d’y avoir un beau mélange photo/texte. Bref, c’est ma came tout ca, surtout si on y ajoute une ambiance post apo crado réaliste *0*
    La saison 2 de His Dark Materials est une petite pépite, on a eu quelques épisodes vraiment de haut niveau! Faut vraiment que je me relise la saga par contre parce qu’il y a des choses pas expliquées dans la série (me demande pas quoi, la j’arriverais pas à te donner un exemple x)) qui le sont dans les livres hihi

    Je te souhaite une très belle année 2021 et un beau mois de janvier, le tout rempli de belles lectures et saupoudré de films, séries et JV de qualiteY !

    La bonne bise Hauntya,

    Albertine

    J'aime

    1. Argh, j’en suis désolée ! Bon, celui-ci est passé au moins !
      Oui, Simon Stalenhag a vraiment un talent fou ! Je pense que tu es effectivement obligé de passer par des librairies anglaises /américaines pour les trouver. A moins qu’il y ait des ebooks, à défaut ? Une collègue m’avait passé les trois premiers volumes, et j’ai participé au finalement du 4e sur Kickstarter pour avoir l’exemplaire. Niveau intérieur, les images prennent souvent une page, voire deux, et les textes, surtout pour les deux premiers, sont comme des mini-nouvelles, des anecdotes indépendantes sur la vie dans cet univers. Le 3e a un vrai récit à part entière, comme le 4e. Ça vaut le coup. Les trois premiers sont plus ancrés dans le rétrofuturisme, avec une touche de post-apo macabre dans le 3e, et le 4e, là c’est vraiment un peu crado-détruit partout. La série en rend un très bon aperçu pour le premier livre, même si c’est plus propre.
      Oui, His Dark Materials saison 2 a été un vrai petit bonheur ! Et effectivement, je pense que tu prendrais plaisir à relire les bouquins pour avoir certaines explications, ou redécouvrir des choses… parfois, pour ceux qui n’ont pas lu les livres, je me demande si tout est clair.
      Je te souhaite une belle année 2021 avec de belles surprises, lectures et découvertes, en livres, jeux vidéos, séries, films, musiques… merci à toi pour tes mots, pour tes articles, tes commentaires et ton soutien ! La bise !

      Aimé par 1 personne

      1. Oooooh ce serait tellement cool en ebook! J’avoue avoir peur d’acheter le livre en anglais et de rien comprendre et de me retrouver avec un livre dans ma bibli que je suis pas capable de lire : »)
        Rolalalalala mais ca a l’air vraiment GENIAL! Et j’en avais jamais entendu parler ailleurs. C’est dingue quand meme! Vraiment une trop belle découverte, faut que je me débrouille pour mettre la main dessus. Je vais checker ma bibli, on sait jamais ahahaha
        Je te donnes la réponse de suite, non, c’est pas clair pour les gens qu’ont pas lus les livres. Mon copain les as pas lus et y a des trucs que je dois lui recontextualiser parce qu’il comprends pas tous les tenants et aboutissants avec ce qu’on nous montre: C’est vraiment une adaptation pour les fans de la saga je pense ^^
        L’année commence fort fort de ce coté, j’espère revenir en force par ici !
        En esperant que l’année 2021 sera tout aussi chouette coté blogs ♥

        J'aime

      2. C’est un peu compliqué en anglais, mais plus parce qu’on t’embarque dans l’univers in media res que pour la difficulté du texte. Après, tu peux checker les sites d’occasion comme Vinted ou Rakuten, il y a peut-être des gens qui revendent leurs exemplaires à un prix un peu plus bas !
        C’est bien ce que je me disais, ça doit être compliqué pour ceux n’ayant pas lu les livres, pour certains passages. Mais bon, au moins ça ne sacrifie pas la complexité des romans, toutefois ça peut en perdre certains au passage…
        Merci beaucoup pour tes mots !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.