Watching Challenge | Les derniers films de août 2018

Pour ce dernier Watching Challenge, embarquez pour un film de super-héros, un biopic, un palimpseste médiéval, et une dystopie masquée…

Black Butterflies (Ingrid Jonker), Paula von der Oest – 2011 | Un film qui réunit au moins deux acteurs ayant joué dans la même série

Film aux multiples nationalités (allemand, néerlandais, sud-africain), Black Butterflies relate une partie de la vie de la poétesse sud-africaine Ingrid Jonker. Le film s’attarde sur la relation hostile qu’elle entretint avec son père, homme politique dont elle refusait farouchement les idées ; sur sa difficulté à élever sa fille en tant que femme divorcée ; sur ses poésies et à leurs enjeux progressivement plus politiques ; et sur sa relation avec ses deux amants. Ce biopic a été une découverte, puisque je ne connaissais pas du tout sa poétesse, incarnée par Carice Van Houten. L’un de ses amants est interprété par Liam Cunnigham : autant dire qu’il y a une certaine ironie à les voir jouer ici un couple, alors que dans la série Game of Thrones, ils jouent Melisandre et Davos Seaworth, qui aiment à se détester et sont en constante rivalité méfiante. Black Butterflies est un beau film, superbement joué par tous ses acteurs, et qui se penchait sur une histoire et un pays dont je ne savais presque rien. Cela a rendu ses sujets plus durs, que ce soit l’apartheid envers les sud-africains, ou bien la visible dépression/bipolarité d’Ingrid Jonker, au point qu’elle mettra fin à ses jours. Cela m’a aussi permis de découvrir quelques-uns de ses poèmes, présents dans le film, qui sont profondément évocateurs et poignants, bien que sans aucun optimisme.

V pour Vendetta, James McTeigue – 2005 | Un film relatant une dystopie

Bien que je connaisse la fameuse phrase « Remember, remember the 5th of October », je n’avais encore jamais vu le film V pour Vendetta, classé depuis longtemps dans les dystopies. Dans cette Amérique future, c’est un gouvernement fasciste qui est mis en place, oppressant toutes les minorités, manipulant les médias. Et un mystérieux individu du nom de V, revêtu d’un masque, cherche alors à renverser le pouvoir mis en place, poussant les habitants et son alliée du hasard, Evey, à rechercher la liberté… V pour Vendetta fait partie de ces films qu’on est quasiment certains d’apprécier. Je n’ai pas été déçue par l’ambiance noire mise en place, ses personnages, son mystère, même si j’ai pu être surprise par ses rebondissements et par ses propos philosophiques. Le film est parfois dur, mais il est emmené avec un certain humour noir qui doit beaucoup à V, personnage évoquant tout à la fois Edmond Dantès et le Fantôme de l’Opéra, et dont l’identité demeure à jamais masquée, et sa vie, énigmatique… Une de ces figures maudites et mystérieuses comme je les aime en fiction ! Bref, il est un film assez culte qui n’a pas vieilli, et toujours aussi fort aujourd’hui.

Le nom de la rose, Jean-Jacques Annaud – 1986 | Un film dont le personnage a le même métier que vous

Vous n’imaginez pas comme il est difficile de trouver des films où les bibliothécaires ont un rôle central…ce métier est visiblement peu glamour au cinéma. Et pourtant, nombre de scènes de films se passent dans des archives ou des bibliothèques, avec importance : la Bibliothèque de Harry Potter, les archives cachant les plans de l’Étoile Noire dans Star Wars : Rogue One (je me suis marrée devant le classement informatique bordélique des archives dans le film, oui), la librairie de Coup de foudre à Nothing Hill, celle des livres anciens de l’Histoire Sans Fin, la bibliothèque de SOS Fantômes, etc. Je me suis penchée cette fois sur le Nom de la Rose, pour son ex-bibliothécaire au livre empoisonné et tueur, et dont le détective franciscain, Guillaume de Baskerville, est un bibliophile et lecteur passionné. Film médiéval, à la fois policier et un peu initiatique, je l’avais déjà vu une fois, avec ennui, je l’avoue. J’ai davantage apprécié ce visionnage, même si le côté poisseux et sombre de la mise en scène (voulu par la crédibilité historique) ne me plaît pas du tout. Je l’admets, j’ai quand même pas mal souri à toutes les scènes qui relevaient des clichés des bibliothèques, de leur histoire, que ce soit le silence imposé, les dessins des moines sur les pages des manuscrits, ou ce cher Guillaume de Baskerville qui se désole de ne pas pouvoir sauver tous les manuscrits de l’incendie et manque d’y rester. Là, je m’y suis assez bien retrouvée…

(Pour ce qui concerne la représentation des bibliothèques au cinéma, c’est ici : Notorious bib)

Watchmen, Zack Snyder – 2009 | Un film de trois heures ou plus

Cela aurait pu être Barry Lyndon ou Danse avec les loups, mais pour ce dernier critère du Watching Challenge, j’ai revu avec plaisir la version longue de Watchmen (3h06). Ce deuxième visionnage m’a permis d’apprécier encore plus le film, ses personnages et son univers – tout de constater qu’il n’a pas vieilli. Les super-héros qu’il présente, plus ou moins humains avec pas mal de vices ou de qualité, sont toujours aussi frappants, et modernes, justement par cet aspect en demi-teinte. Il est aussi plus facile de s’y identifier, de rire d’eux, sans doute, car s’ils se prennent au sérieux, ce n’est pas sans humour non plus. A bien des égards, Watchmen joue plus sur le réalisme que le côté fantastique comme d’autres films de super-héros, et c’est ce qui le rend aussi appréciable. Et sa mise en scène est toujours aussi magistrale, avec des plans qui marquent (la marche de Rorschach sous la pluie, les constructions de Docteur Manhattan sur Mars), des répliques qui font réfléchir ou rire, ou encore certaines scènes superbement filmées, avec symbolisme et la musique parfaite. Comme le générique qui permet de revisiter à la fois l’Histoire et l’histoire de la création des Watchmen. Quant à la fin, elle se démarque aussi des traditionnels happy ends, et ce n’est pas pour déplaire.

Conclusion

Et voilà, l’année du premier Watching Challenge se termine ici. Elle aura permis d’être riches en découvertes, et aussi en revisionnages, avec ces quarante-huit films correspondant à des critères variés et parfois difficiles. Cette manière de découvrir des films, et de sortir des registres dont j’ai l’habitude, va sans doute un peu me manquer, mais l’élan de diversité provoqué par ce challenge me permettra sans doute, à l’avenir, de tenter des films dont je ne suis pas familière. Et j’ai, de toute manière, ainsi effleuré des classiques du cinéma que je n’osais pas vraiment regarder auparavant, avec de bonnes surprises : autant continuer dans cette lancée ! Merci encore à F. de l’O. d’avoir permis la création de ce Watching Challenge (peut-être reviendra-t-il une prochaine fois) et de l’avoir fait jusqu’au bout. Par son biais et ses articles, j’ai aussi pu découvrir pas mal d’autres films dont j’ignorais l’existence, ou ne connaissais que le titre. Ce fut en tout cas un beau marathon de visionnages.

Publicités

5 réflexions sur “Watching Challenge | Les derniers films de août 2018

  1. Cette fois, ce sont des films plutôt bons et que j’ai tous vus, même si j’admets n’avoir quasiment aucun souvenir de V pour Vendetta et Le nom de la Rose. (D’ailleurs, avais-je vu ce dernier en entier à l’époque ?) Mais bon, c’est le genre d’œuvre qu’on rencontre dans le milieu scolaire. Black Butterflies est plutôt pas mal et Watchmen est simplement l’un de mes films cultes. Merci à toi d’avoir fait le challenge jusqu’au bout 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, j’ai été surprise de voir que c’était toujours aussi actuel, et d’ailleurs aussi politique, plus engagé que bien d’autres dystopies. Et le personnage de V est assez incroyable en effet. Un mélange d’humour et de noirceur qui tient la barre à chaque niveau sans ridicule.

      J'aime

    1. Je les ai bien appréciés (même si un peu moins pour le Nom de la rose). Il y a de bons films, encore maintenant, mais il est vrai qu’ils sont rares. Il y en a beaucoup plus dans la catégorie « presque » que bon tout court, malheureusement.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.