Challenge | Un mois, un classique

Si parfois j’emprunte des tags aux blogs que je suis ici et là, il est beaucoup plus rare que je me lance dans des challenges de littérature. Je planifie trop peu mes lectures, pour prétendre suivre un calendrier, et mes emprunts en bibliothèque surpassent toujours ma propre réserve de livres qui attendent sagement sur mes étagères depuis des années… Néanmoins, en lisant le bilan de Maned Wolf (Déjeuner sous la pluie) sur son challenge Un mois, un classique, j’ai eu envie de m’y remettre. A force de lire du contemporain, j’ai trop délaissé des romans plus anciens, et c’est l’occasion idéale pour y retourner !

Comme son nom l’indique, ce défi demande de lire un classique (que j’inclus au sens large du thème, on peut parler d’œuvre culte/fondatrice, et sans que ça date du siècle passé) par mois. Comme je ne souhaite pas avoir quelque chose de totalement planifié, afin de pouvoir accueillir les envies de découverte de dernière minute, la liste est encore incomplète et ne sera pas forcément lue dans l’ordre. Cependant, le challenge va enfin faire sortir de mes étagères ces livres, à coup sûr :

  • Nous, de Evgueni Zamiatine

  • Villette, de Charlotte Brontë

  • La fin de Satan, de Victor Hugo

  • Les montagnes hallucinées, de H.P. Lovecraft

  • Dix petits nègres / Ils étaient dix, d’Agatha Christie

  • L’eau des collines (incluant Jean de Florette et Manon des Sources) de Marcel Pagnol

Il reste encore six classiques à déterminer. Cependant, j’ai déjà quelques idées, car cela fait trop longtemps que je ne cesse de me répéter que je lirais volontiers Martin Eden de Jack London, Don Quichotte de Cervantès, Albert Camus, Thomas Hardy, De profundis de Oscar Wilde ou que j’irai me repencher sur un des romans fondateurs du genre gothique… sans parler des cultes de la science-fiction comme Dune (Frank Herbert), ou du côté d’Isaac Asimov. Il y a donc largement de quoi faire !

Et ce challenge commencera donc avec…

Dix petits nègres / Ils étaient dix – Agatha Christie

Un titre suggéré par F-de-Lo quand je lui ai parlé de cette idée de se relancer dans les classiques. (Je lui dois aussi Marcel Pagnol dans ma liste!) Car si j’avais vu et apprécié la sombre mini-série And there were none de 2015 ou encore la récente adaptation du Crime sur l’Orient-Express ; d’Agatha Christie je connaissais surtout des épisodes épars d’Hercule Poirot et Miss Marple qui ne m’ont jamais transcendée. Et je n’avais jamais rien lu de l’autrice en elle-même.

Comme le suggère la couverture, le roman policier a été lu dans sa première traduction, à prendre en contexte avec l’époque d’écriture et le fait que Agatha Christie se soit basée sur une comptine de Frank Green de 1869. J’ai préféré garder cette traduction plutôt que la nouvelle version renommée Ils étaient dix.

Dix personnes, toutes inconnues les unes aux autres, se retrouvent invitées sur l’île du Nègre / l’île du Soldat par le mystérieux O’Nyme. Toutes sont là pour des raisons différentes, excepté le couple de domestiques chargé d’entretenir la maison. Mais dès le dîner, en l’absence du propriétaire, une froide accusation est lancée envers chacun et chacune : toutes les personnes présentes sont responsables d’un meurtre. Et déjà, un premier invité meurt empoisonné…

« Une île, ça avait quelque chose de magique : le simple mot frappait l’imagination. On perdait contact avec le monde… une île, c’était un monde en soi. Un monde, peut-être, dont on risquait de ne jamais revenir.
– Je laisse derrière moi ma vie ordinaire, pensa-t-il. »

Même si je connaissais déjà son dénouement – la personne derrière les meurtres des dix personnages – plonger dans Dix petits nègres / Ils étaient dix a été une belle découverte du style d’Agatha Christie. Loin d’un certain confort poli et brillant dont je me faisais l’idée avec mes souvenirs d’Hercule Poirot, le roman fait preuve d’une belle noirceur et d’un rythme qui ne s’arrête jamais. La comptine des Dix petits nègres / Dix petits soldats, épinglée dans les chambres des invités, annonce le compte à rebours de chaque mort. Chacun sera assassiné selon la manière décrite dans la comptine, de manière aussi sinistre qu’ironique.

En nous faisant basculer du point de vue de chaque personnage, Agatha Christie laisse le doute nous mener. Chaque protagoniste apparaît au départ innocent, bien qu’ils aient connu des hauts et des bas dans leur vie. Puis, les souvenirs se font plus précis autour des crimes qu’ils ont commis. Le plus glaçant et le plus noir, c’est qu’au final aucun ne paraît éprouver de remords particulier, alors que leur venue sur l’île semble amener un Jugement implacable et presque divin sur leur tête. Aucun ne fait preuve de regrets ou de culpabilité, même quand l’étau se resserre. Les dialogues sont emplis d’un flegme britannique et d’une hypocrisie sociale, comme si les apparences pouvaient ralentir les meurtres. Comme une dernière tentative de garder les masques face à une punition qui finira par arriver. Des faux-semblants qui ne tiennent plus quand le nombre des invités se réduit, amenant chacun et chacune à suspecter l’autre et à révéler sa nature violente, dans un huis-clos de plus en plus prenant.

Même en prêtant attention aux détails du texte, je doute qu’il soit possible de deviner le dénouement, là où certains lecteurs adorent mener l’enquête pour identifier l’assassin. Pour ma part, je me suis laissée porter par le style diablement efficace et précis d’Agatha Christie, admirant sa manière de nous faire passer dans la tête de chaque invité, en nous montrant la tension grandir jusqu’à une fin inéluctable – et à un épilogue fascinant.

« Cinq personnes… cinq personnes terrifiées. Cinq personnes qui s’épiaient mutuellement, qui ne prenaient même plus la peine de cacher leur tension nerveuse.
Plus question de donner le change – plus question de bavarder pour sauver les apparences. Ils étaient cinq ennemis, unis par un même instinct de conservation.
Et voilà que soudain, ils ressemblaient moins à des êtres humains. Ils régressaient au rang de bête. »

En somme, un très bon choix pour commencer à relire des classiques, me permettant de découvrir pour la première fois la plume d’une auteure culte, et de me défaire de quelques préjugés que je pouvais entretenir sur le roman policier. Une excellente porte d’entrée vers l’œuvre d’Agatha Christie si, comme moi, vous n’avez jamais osé ouvrir un de ses livres…


24 réflexions sur “Challenge | Un mois, un classique

  1. En voilà un challenge bien sympathique, et tu as une très belle liste 🙂 J’avais commencé il y a longtemps Les dix petits nègres sans l’achever… et un peu comme toi, j’ai toujours une vision un brin vieillotte des récits d’Agatha Christie, sans doute en raison d’adaptations quelque peu somnolentes… Tu m’as convaincue, je sens que je vais m’y remettre !

    Aimé par 1 personne

    1. Et au moins Villette y est en bonne place ! Je l’avais commencé, mais ensuite entamé d’autres choses, et au final il valait mieux que je prenne le temps de le reprendre dès le début !
      Je pense que ça doit dépendre des récits d’Agatha Christie… il doit y en avoir des très « paisibles » et d’autres plus dynamiques comme les Dix petits nègres… tu verras si tu t’y replonges ! Mais si tu ne l’as vue, je te conseille fortement l’adaptation en mini-série de 3 épisodes (Charles Dance au casting, Toby Stephens, Aidan Turner…) elle a tout pour te plaire !

      J'aime

  2. Un joli challenge qui s’annonce! En vrai j’ai pas lu la moitié des livres qui sont dans les 6 premiers !
    Je trouve effectivement qu’Ils étaient dix est une excellent porte d’entrée vers l’oeuvre Christie! Ils étaient dix et Le crime de l’Orient-express restent, à mes yeux ses deux grands chef d’oeuvres… En tout cas, ce sont mes préférées, ceux dont j’ai vraiment rien vu venir (bon ca s’applique à tous les Christie mais ces deux là ont des fins vraiment surprenantes!)
    De mon coté je prévois de me lire Dix de Marine Carteron, histoire de me replonger dans cette ambiance mais version ado. En plus il parait que c’est un peu trashos cette réecriture donc je suis chaud chaud!

    J’ai hate de lire tes prochains articles, je suis notamment très curieuse de lire ton avis sur la poésie d’Hugo! Je suis justement dans une période où j’ai envie de me remettre à la poésie et mes connaissances etant très limitées, je suis comme une feuille blanche, sans a priori et sans envies particulières donc si tu me dis que celui ci est génial il devrait pas trainer 10.000 ans comme c’est le cas des romans et BD où j’ai beaucoup trop d’envie et pas assez de temps xD

    En tout cas, trop chouette ce challenge 😀
    12 mois 12 potes ce sera pour l’an pro! 😉

    J'aime

    1. Merci ! Oui, c’était bien chouette, d’autant que je n’avais rien lu d’elle ! Je soupçonne que ce ne soit pas toujours une ambiance aussi prenante, mais ça reste chouette d’en avoir lu un d’elle. Et par contre, faut effectivement avoir l’esprit pour bâtir une telle intrigue ! J’aimerais bien lire la réécriture aussi d’ailleurs de Dix, ça m’intriguait depuis sa sortie !
      En même temps, tu sais, Hugo, il y a de forces chances que je ne puisse qu’aimer ! Mais je t’en dirai l’avis avec plaisir ! Je ne suis pas très calée en poésie non plus, ce n’est pas mon genre favori, loin de là. J’aime bien l’écriture poétique de Claudel dans Partage de midi… Baudelaire au lycée c’était sympa… j’ai une certaine affection pour Prévert…et puis ça s’arrête là ! Mais oui, ça me fera renouer avec le genre.
      Voilà, 12 mois 12 potes ce sera pour 2022 ! Mais déjà celui-ci pour cette année, j’ai hâte !

      Aimé par 1 personne

      1. Oui clairement toutes ses enquetes ne sont pas à ce niveau mais on voit rarement arrivée la résolution peu importe l’intéret qu’on porte à l’histoire, c’est l’avantage aha
        Je compte le lire pour mon challenge jeunesse justement! Je suis super intriguee aussi, on m’a juste dit que c’etait un peu gore (après ca reste de l’ado donc je m’attends pas a un truc dingue mais qui sait, je pourrais etre surprise ^^)
        C’est ton auteur favoris? Tu m’as l’air d’etre assez calée sur son oeuvre !
        Je me note Partage de midi 🙂
        Je te suivrai dans tes découvertes littéraires avec joie !

        Aimé par 1 personne

      2. Hugo fait partie des auteurs favoris, peut-être pas LE, mais il est vraiment dans ceux qui m’ont le plus marquée. Je n’ai pas tout lu, mais clairement, quand j’ai ouvert Notre-Dame de Paris à 17/18 ans, il y a eu un avant et après ce roman, c’est indélébile. Du coup, Notre-Dame est sans doute mon roman favori, et j’aime énormément certaines oeuvres, la poésie ou des persos d’Hugo (Les Misérables et l’Homme qui rit en tête avec Notre-Dame), mais je n’ai pas tout lu, loin de là ! Mais voilà, Frollo, Javert, Valjean, Gwynplaine et d’autres, leurs caractères, les symboles qu’ils représentent, leurs contradictions, leurs passions… c’est un pan tout entier de ma vie de lectrice ! Et Frollo est mon personnage favori, tous romans confondus (il y a 3 articles sur ce blog, en fouillant, sur les « personnages frolliens » que je n’ai jamais cessé de chercher en littérature depuis la découverte de Notre-Dame…ça date un peu, mais j’adore toujours autant ce type de personnages !)

        Aimé par 1 personne

  3. Ooooh mais je suis ravie que tu te lances dans cette belle aventure ! Je n’ai lu que Villette (que j’ai aimé mais moins que Jane Eyre) et Ils étaient dix, qui est pour moi le plus fascinant des Agatha Christie 🙂 J’en ai lu un petit paquet, mais beaucoup tournent autour de la même recette (un meurtre très énigmatique, une looooooongue phase d’enquête et d’interrogatoires, et enfin une résolution cool), alors que celui garde un rythme soutenu grâce aux différents rebondissements 🙂 Beau programme en tout cas, je me réjouis de suivre ton avancée !

    Aimé par 1 personne

    1. Bon, je vois que j’ai commencé avec le bon Agatha Christie ! ^^ Mais en même temps, c’est vrai que quand je vois les adaptations de Poirot et cie, je me dis que ça doit être souvent lent, à quelques exceptions près, bien que l’énigme des meurtres soit toujours là ! Merci de ton inspiration pour ce challenge aussi, tout simplement ! Et oui, j’ai pensé à toi en mettant Villette, qui traîne depuis bien longtemps sur mes étagères après une première tentative de lecture.

      Aimé par 1 personne

  4. Je te souhaite d’avance un bon challenge. Je me réjouis que tu aies commencé par Ils étaient dix mais aussi que L’eau des collines, La fin de Satan et Don Quichotte soient potentiellement dans ta liste. Pagnol a un style assez cinématographique (en tout cas dans ce livre, et pour une raison bien précise), mais il s’agit d’une histoire inspirée de fatalités hugoliennes comme tu les aimes. La fin de Satan devrait te réconcilier avec la poésie. Quant à Don Quichotte, si tu te lances, cela fait quand même deux immenses pavés. En tout cas, heureuse d’apprendre que l’œuvre d’A. Christie t’ait plu. Quand on connaît et analyse bien l’histoire, on se rend compte qu’il y a un indice crucial d’entrée de jeu, mais je suis d’accord, quand on découvre l’intrigue, cela parait impossible de deviner le dénouement. C’est toute la force de cette enquête policière.

    Aimé par 1 personne

    1. Ah, même en ayant vu la série, j’ai donc loupé l’indice crucial du début (enfin, tout le début est suspect en connaissant la fin !). Mais je te remercie encore de ce conseil de lecture, j’ai vraiment aimé l’intrigue et la manière de plonger dans la tête des personnages tout du long. On verra si Marcel Pagnol me séduit autant, mais avec de tels thèmes, il y a de fortes chances ! Don Quichotte est un gros morceau, c’est vrai, mais c’est l’occasion ou jamais je dirais. Et puis c’est aussi le moment d’enfin lire la Fin de Satan que tu m’as offert, retrouver la plume d’Hugo que je n’ai pas lue depuis un bon moment. Merci encore pour tes suggestions, et ton encouragement !

      Aimé par 1 personne

      1. (Spoiler) Disons que dès le début, lors de l’enregistrement, la voix a clairement le vocabulaire d’un juge. 🙂 En plus, une fois que tu as lu L’eau des Collines, je te conseille vraiment de voir les films.

        Aimé par 1 personne

      2. Ah, maintenant que tu me le dis, je m’en souviens, ça m’a fait tilter au moment de la lecture. Comme quoi, le seul indice est tout de même bien présent.
        Merci pour la recommandation sur les films !

        J'aime

  5. C’est super que tu rejoignes aussi ce challenge !
    Il y en a pas mal de ta liste que je ne connais pas onc je les découvrirai avec plaisir 🙂
    J’avais beaucoup aimé Martin Eden, et Camus fait partie de mes auteurs préférés donc je ne peux que t’encourager !
    Villette par contre m’avait moins plu, mais c’est parce que je ne suis pas très fan des ambiances gothiques.
    Sinon Don Quichotte fait partie des romans fondateurs d’un genre qui m’intriguent.
    Et je n’ai jamais lu Agatha Christie, mais il faudrait vraiment que je m’y mette !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour tes mots ! Oui, j’avoue que London et Dumas me tentent depuis pas mal de temps ! Quant à Villette, c’est un cadeau qu’on m’a fait, ce serait triste de ne pas profiter du challenge pour le ressortir. Don Quichotte, j’avais lu les premiers chapitres fut un temps, j’avais trouvé ça finalement très accessible et drôle surtout !

      J'aime

  6. Décidément les classiques ont le vent en poupe cette année ! Je les vois partout et je ne fais pas exception à la règle puisque j’ai une forte envie de classiques en ce moment et que je me suis constitué une petite liste à sortir de ma PAL. En tout cas, ta sélection est très appétissante !
    Je suis ravie que tu aies apprécié cette lecture, je trouve ce livre vraiment maîtrisé. Je rejoins les autres commentaires : tous les Agatha Christie ne se valent pas et beaucoup utilisent un schéma redondant à la longue, mais quelques titres sortent vraiment du lot. Celui-ci, Le crime de l’Orient-Express, Le meurtre de Roger Ackroyd… Ces trois-là m’ont vraiment scotchée par leur fin (je les ai lus jeune, donc je n’avais pas eu l’occasion de la découvrir par le biais de films, séries ou de la
    culture générale tout simplement). J’ajouterais aussi Mort sur le Nil, mais ma dernière lecture remonte à trop longtemps pour que je puisse dire si ce ressenti est valable ou s’il n’existe que parce que ce fut mon premier Agatha Christie…
    J’ai beaucoup aimé la mini série; en revanche, le film de Branagh…
    Au plaisir de suivre tes pérégrinations au milieu des classiques !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, j’ai l’impression qu’il y a un retour aux classiques, peut-être un effet de la lecture confinement… ? Mais cela permet de tomber sur des choses passionnantes ou qu’on repousse depuis longtemps! J’ai hâte de voir ce que tu liras comme classiques également.
      Je vois pour Agatha Christie, il faut donc rester sur ses chefs d’oeuvres. J’ai vu le récent film du Crime de l’Orient-Express, j’avais bien aimé (encore une fois, je ne connaissais pas la fin) mais j’ignore totalement ce que ça rend par rapport au livre. Et puis les polars ont parfois un scénario très retors, c’est leur charme !

      Aimé par 1 personne

      1. Et pour Agatha Christie, je crois en effet que ce n’est pas pour rien que ce sont toujours les mêmes titres qui reviennent. Ce n’est pas forcément par méconnaissance des autres mais bien par qualité vraiment supérieure de ses plus connus.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.